La récidive de la récidive HPV

4.9
(8)

Alors même que je n’étais plus trop attentif et que je ne me surveillais plus trop, j’ai à nouveau subis une récidive HPV.

Récidive HPV – Sur un rythme de croisière

Ça faisait un bon moment (plus de 2 ans) que je n’avais pas vu la tête d’un condylome à l’horizon. Je me sentais sur un bon rythme avec une hygiène de vie adaptée et bien réglée.

Je prends des compléments alimentaires qui boostent l’immunité. J’évite les alcools. Je me repose dès que je peux. J’ai réduis drastiquement les apports en sucre.

J’ai enchaîné mi-novembre une sorte de petite grippe et une angine en l’espace de 1 mois. J’en suis ressortie bien affaibli même si j’ai réussi à me soigner rapidement je trouve. J’ai trainé cette fatigue tout le mois de décembre avec une légère dépression saisonnière. Je dormais beaucoup.

Récidive HPV – Sans crier gare

Alors même que les fêtes se sont profilés à l’horizon, ma petite dépression saisonnière mais fait craquer sur un verre de bon vin rouge le soir. Et puis, pendant Noël et le premier de l’an, j’ai bu de l’alcool et quelques sucreries sans excès. J’ai d’ailleurs noté que ça m’ensuquais encore plus et que ça ne m’apportait pas plus de plaisir que ça désormais. Toutefois, je ne regrettais rien et je recommencerai si c’était à revivre.

Le 2 janvier, j’ai décidé de raser mon pubis comme j’ai l’habitude de le faire avec ma tondeuse. Je la trouve adapté car elle coupe court sans toucher la peau. Çà me permet de dégager les poils et de m’inspecter par la suite. Là, alors que me lançais, j’ai tout de suite vu qu’il y avait des tâches rosées sur le haut du pubis

 Récidive HPV condylomes
Récidive HPV Récidive HPV – tâches rosées volontairement contrastées par photoshop pour les mettre en évidence.

Ça m’a bien sûr alerté. Et j’ai commencé à inspecter sous loupe. Là, j’ai découvert un petit condylome et quelques petits points blancs. Le genre de points blancs qu’on voit avant l’apparition d’un poil.

Récidive HPV – Le condylome à droite et les tâches blanches à gauche.

Alors, j’ai constaté qu’en appuyant un peu sur les points blancs avec un cure-dent, ils se perçaient. Il y avait le liquide blanc habituel quand on se perce un bouton. J’ai désinfecté l’ensemble.

Wartner Verruca & Wart Rem Stylo 1.5ml

J’ai recouvert le condylome de l’acide anti-verrue comme d’habitude et j’ai pris un coton-tige pour badigeonner les tâches rouges d’huile essentielle de tea tree. Comme c’est une nouveauté et que j’avais trouvé aucun condylome ressemblant à ça sur internet, j’ai tenté cette solution qui fonctionne bien avec l’herpès labiale. J’avais d’ailleurs pensé à un herpes génital. Après renseignement pris sur internet, c’est plus des petites vésicules douloureuses sur les organes sexuels. Là, aucune douleur, ni vésicules. OUF.

La solution semble avoir fonctionné. La peau s’est fripée…

Edit 6 mois après: Je n’ai pas pris d’avis médical. J’ai agis rapidement. Avec le recul, il s’agissait certainement de rougeurs liées à la repousse du poil. Surtout concernant les points blancs que je pouvais percer. Depuis plusieurs mois, je ne vois rien revenir. J’ai totalement abandonné le rasage au rasoir sur la partie haute du pubis depuis. J’utilise une tondeuse oneblade avec un sabot de 1mm.

Cet article fait parti d’une série d’articles à lire dans l’ordre

Comment avez-vous trouvé cet article ? n'hésitez pas à commenter ou à donner votre témoignage

Cliquez sur les étoiles

Moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes: 8

No votes so far! Be the first to rate this post.