Actualité HPV vaccination, les jeunes garçons seront aussi vaccinés

5
(2)

HPV vaccination des garçons, comme en Europe

Comme le pratique une quinzaine de pays européen (Royaume Uni, Allemagne…), la vaccination du HPV des garçons sera recommandé

infographie HPV europe

La vaccination HPV des garçons s’étend petit à petit en Europe.

Une telle évolution « permettrait, sous réserve d’une couverture vaccinale suffisante, de freiner la transmission [du virus] au sein de la population générale, et ainsi de mieux protéger les garçons et les hommes, quelle que soit leur orientation sexuelle, mais aussi de mieux protéger les filles et les femmes non vaccinées », estime la HAS

(source https://www.has-sante.fr/jcms/p_3116003/fr/vacciner-tous-les-garcons-contre-les-papillomavirus-la-has-met-en-consultation-publique-un-projet-de-recommandation-vaccinale )

HPV vaccination des garçons, à notre niveau

Je trouve (je parle à mon niveau car je suis atteint par le HPV et c’est un blog presque personnel) qu’àprès toutes les lectures que j’ai pu avoir sur le sujet, il est très dommage que la vaccination n’ait pas eu lieu directement sur les deux genres dès le départ. Ça laisse sous-entendre qu’on a fait l’essai sur les femmes en premier et qu’on était pas sûr de l’antiviral. D’ailleurs, j’ai lu à plusieurs reprises que certaines femmes avait des signes d’infection malgré la vaccination. Que dire des probables effets secondaires ? Que dire aussi sur l’influence des grands labos sur cette « consultation publique » ?

Prions pour que tout se passe bien.

La HAS souhaite ainsi recommander une vaccination des garçons de 11 à 14 ans avec un rattrapage possible pour tous les adolescents et jeunes adultes de 15 à 19 ans.

Puisqu’il s’agit d’une recommandation, la vraie question est de savoir si mes parents m’auraient fait vacciner ou non, si c’était possible de le faire quand j’avais 11 ans. Je pense que oui car à l’époque on faisait une confiance aveugle en son médecin et ils n’y avaient pas internet pour croiser les différentes informations. Maintenant qu’une flopée d’alerteurs ont désigné les vaccins comme dangereux pour les enfants, restent à savoir si les parents accepteront de vacciner leurs garçons malgré les risques. Et pour quel bénéfice à leur yeux ? Les hommes n’ont pas de cancer de l’utérus…(au pire, un cancer de l’anus ou de la gorge dans des cas assez rare). En effet, on pourrait penser que certains se diront, « laissons les autres se vacciner, ça le protégera de toute façon. Je serais curieux de voir les résultats….

Et quid de notre action envers nos enfants…. Avez-vous fait vacciner vos enfants contre le papillomavirus ? Le feriez-vous ?

 Pour l'instant, la couverture vaccinale est inférieure à 30% alors qu'on espérait 70%  fin 2019 

Comment avez-vous trouvé cet article ? n'hésitez pas à commenter ou à donner votre témoignage

Cliquez sur les étoiles

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 2